photo-1489533119213-66a5cd877091

Création/reprise en franchise : avantages/inconvénients

Un candidat à la franchise peut se demander s’il vaut mieux créer ou reprendre un point de vente existant en franchise. Chacune des démarches présente des avantages et des inconvénients qui dépendront des ambitions, du budget et du projet de vie de chacun. Tour d’horizon des avantages et inconvénients de chacune des solutions pour vous aider à y voir clair.

Un candidat à la franchise peut se demander s’il vaut mieux créer ou reprendre un point de vente existant en franchise. Chacune des démarches présente des avantages et des inconvénients qui dépendront des ambitions, du budget et du projet de vie de chacun. Tour d’horizon des avantages et inconvénients de chacune des solutions pour vous aider à y voir clair.

CréationReprise
Le profil du franchiséUne majorité de franchisés en restauration rapide est issue d’une reconversion professionnelle.Un projet de création engendre un temps nécessaire de rodage où l’on apprend, où l’on fait des ajustements.Cela permet au franchisé de monter en compétences sur la gestion globale de son point de vente et de connaître parfaitement son environnement, notamment les clients et les concurrents.Un projet de reprise en franchise s’adressera davantage à des entrepreneurs aguerris ou des gestionnaires ayant acquis des compétences en management, gestion et éventuellement métier : cela suppose d’être opérationnel rapidement !
Le temps pour se lancerCréer son entreprise en franchise comporte plusieurs étapes: choisir l’enseigne la plus adéquate, obtenir un accord de l’enseigne, étudier le marché, trouver un local, chiffrer les travaux, obtenir son financement, être formé par l’enseigne, réaliser les travaux nécessités par les locaux, recruter ses équipes, etc…En fonction du projet, il faut compter 6 à 18 mois entre vos premiers contacts avec l’enseigne et l’ouverture de votre restaurant.Les opportunités ne courent pas les rues !La durée des négociations avec le cédant peut prendre un certain temps pour discuter différents points (valeur du point de vente, accompagnement, calendrier, contraintes administratives et juridiques etc…)
Maturité du réseauUne jeune enseigne permet rarement de reprendre l’activité d’un point de vente. La récence du réseau fait que les franchisés en place sont surtout des créateurs et les opportunités de reprise seront marginales. Créer son point de vente de restauration rapide avec un jeune réseau :Permet un choix d’implantation plus largeAssure un retour sur investissement plus rapide (budget souvent plus faible)Engendre des droits d’entrée et redevances avantageuxPeut comporter plus de risques car l’enseigne n’a pas encore de renomméePeut rendre l’accès au financement plus exigeant. Les réseaux murs (à partir d’une quarantaine de points de vente) peuvent proposer des opportunités de reprise plus nombreuses. Nous pouvons citer le cas de franchisés souhaitant vendre leur activité pour partir à la retraite.La renommée de l’enseigne, son concept éprouvé et son historique permettent de financer le rachat plus aisément.
La recherche de locauxLe choix d’implantation se fera en fonction des critères personnels du franchisé, en accord avec ceux du franchiseur : qualité de l’emplacement, proximité du domicile, etc…Le local est déjà identifié et son attractivité peut être quantifiée (mesure du flux passant devant le local, étude des commerces situés à proximité, stationnement et autres facilités d’accès, …)
Visibilité sur le potentiel de développementSi l’enseigne est jeune et que vous faites partie des premiers franchisés, vous aurez un faible recul sur les performances du réseau. Un pari qui peut être prometteur et vous permettre d’être précurseur au sein de l’enseigne.Si l’enseigne est déjà bien établie, il sera plus aisé de faire des comparaisons avec les points de vente du réseau et d’établir un prévisionnel.  Le repreneur d’un point de vente franchisé peut analyser l’historique de l’activité qui permettra de valider la viabilité de l’affaire, notamment la possibilité de se rémunérer et dans certains cas de conserver son statut social de salarié.
Budget d’investissementIl est possible qu’un projet de création nécessite un investissement important, compte tenu de la surface des locaux, de l’achat d’un emplacement de qualité ou des travaux à y réaliser. Tout cela doit être mis en adéquation avec le potentiel commercial du restaurant.Une reprise peut parfois coûter plus chère qu’une création, car la valeur de l’activité reprise pourra s’appuyer sur des données historiques et concrètes : volume de Chiffre d’Affaires, la qualité de l’emplacement, le niveau de rentabilité, …Pour conserver une certaine homogénéité dans le réseau et ne pas léser certains franchisés repreneurs, le franchiseur recourt à une méthode d’évaluation basée sur un pourcentage du Chiffre d’Affaires ou un multiple de l’Excédent Brut d’Exploitation 
FinancementLes banquiers apprécient que le porteur de projet soit expérimenté dans le domaine où il entreprend. Il est possible si ce n’est pas votre cas que le partenaire financier sollicite un apport plus important de la part du créateur.Les partenaires financiers sont plus enclins à financer un projet de reprise d’entreprise car il est possible d’analyser des données historiques concrètes (issues de la comptabilité, profil des clients, etc…). 
EquipesVous travaillez avec les salariés que vous avez recrutés, une équipe souvent à votre image, fidèle à vos valeurs et à celles de l’enseigne. Un projet de reprise impose de reprendre les équipes en place, que vous n’aurez pas choisies.Il y a tout de même plusieurs avantages :économie de temps sur le recrutement.-        des salariés formés et directement opérationnels

Des questions subsistent ?
Contactez Loïc Cazalon
franchise@talenz.fr

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les derniers articles