photo-1462206092226-f46025ffe607

Trouver mon financement pour mon restaurant en franchise

De nombreux candidats souhaitent entreprendre dans la restauration rapide en franchise. En réalité, peu sont bien préparés lorsqu’ils se lancent !

Il faudra discuter de son projet avec les différents partenaires financiers et savoir les convaincre. Des sujets comme votre profil d’entrepreneur, la qualité de l’emplacement de votre restaurant et le business model sont tout aussi importants que les chiffres que vous allez présenter.

Gardez en tête que plus un dossier est solide, plus il a des chances d’aboutir !!

Nos recommandations pour votre recherche de financement

A titre personnel

  • Vos comptes personnels doivent être bien tenus et ne pas présenter d’irrégularités pour gagner la confiance du partenaire bancaire (découverts récurrents, impayés, rejets, fichage Banque de France, …)
  • Vigilance particulière concernant votre taux d’endettement personnel (33%) si vous avez des emprunts en cours, la banque cherchera à limiter le risque de faillite personnelle si vos revenus chutent
  • L’identification de toutes vos sources de revenus au démarrage de l’entreprise pour mesurer leur impact sur votre niveau de vie (Pôle Emploi, épargne, revenus du foyer, etc…)
  • Disposez d’une épargne de réserve en cas de coup dur, elle est importante pour vous à titre personnel mais aussi pour votre entreprise
  • Entrainez-vous à expliquer votre projet d’une façon claire et concise, ce qui suppose d’en maîtriser la traduction chiffrée. Votre expert-comptable peut vous aider.

Le projet

  • Sachez mettre en avant vos compétences et vos qualités humaines
  • En amont de votre choix d’enseigne, il peut être pertinent pour vous d’effectuer un stage ou une formation spécialisée. Cela vous confrontera à la réalité du métier et le partenaire bancaire sera sensible à votre implication
  • La qualité de l’emplacement et votre connaissance de la zone d’implantation de votre restaurant sont déterminantes, elles seront étudiées avec attention par vos partenaires financiers
  • S’il s’agit d’un projet de reprise, la valeur d’achat du fonds de commerce doit correspondre à une valeur de marché en adéquation avec son niveau ou potentiel de rentabilité
  • Lorsqu’il y a des associés, il est important de définir une organisation concrète au sein de votre future entreprise et de se répartir les tâches (qui fait quoi?)
  • Identifiez les actions permettant de réaliser ou d’augmenter la performance de l’entreprise
  • Adaptez le niveau de capital social à votre projet : un capital de 1 000 € pour un budget d’investissement global de 400 000 € pourra sembler faible pour une banque
  • Bien estimer les besoins de financement et de trésorerie, c’est capital pour assurer le démarrage de votre entreprise
  • Soyez organisé ou faites-vous accompagner pour avoir un dossier bancaire complet
  • Obtenir son financement, c’est bien, négocier les frais sur la monétique (location des terminaux de paiement, carte bancaire, …), les commissions et les frais de gestion du compte, c’est mieux
  • Consultez plusieurs banques afin de mettre leurs propositions et leur accompagnement en concurrence

Bref panorama des financements en France

Une grande majorité de projets est financée par des prêts bancaires. Il existe cependant des financements alternatifs qui complètent votre apport personnel et/ou le prêt bancaire. 

Les différentes solutions pour financer son restaurant franchisé

LES FINANCEMENTS CLASSIQUES
Apport personnelIl s’agit de la somme d’argent que vous apportez en propre (seul ou avec plusieurs associés) et qui constituera totalement ou partiellement le capital de votre établissement.Il est recommandé de disposer d’un apport de 20 à 30% du budget d’investissement global. Cela confortera votre implication dans le projet, vous permettra d’assurer la trésorerie de démarrage et de ne pas avoir de remboursements d’emprunt trop lourds pouvant peser sur l’entreprise.
Love moneyC’est l’argent investi ou prêté par des personnes de votre entourage (famille, amis, …).
Prêt bancaireD’une durée maximale de 7 ans, le prêt bancaire permet de financer les travaux, l’aménagement, le mobilier, l’équipement … Il est possible de demander à sa banque de différer le remboursement de l’emprunt afin de prendre en compte la durée des travaux et éventuellement le rythme de démarrage de l’entreprise.Dans de rares exceptions, il est possible que les stocks de départ soient couverts.
Découvert autorisé ou facilité de caisseCe mode de financement court terme permet de pallier d’éventuels problèmes de trésorerie.Il est préférable d’en parler à son banquier dès l’ouverture du compte bancaire professionnel et de mettre en place ces instruments financiers.
Crédit-bailD’une durée maximale de 7 ans, il finance le matériel et le mobilier. Ce mode de financement permet de limiter l’investissement initial.
Crédit-relais de TVAAfin d’assouplir la trésorerie de l’entreprise au démarrage, il est possible de demander à sa banque un crédit-relais de TVA.Il va combler le décalage de trésorerie de votre entreprise lié à la TVA qui existe entre les dépenses d’investissements réalisées TTC (franchiseur, architecte, entreprises du bâtiment, etc…) et les financements qui se basent sur des montants Hors taxes.L’administration fiscale permet aux entreprises de demander un remboursement de cette TVA liée aux investissements. Le délai de remboursement est souvent compris entre 3 et 6 mois. Le prêt-relais de TVA permet de couvrir le décalage de trésorerie jusqu’à 6 mois.
Prêt brasseurLe prêt brasseur est un prêt financier ou de matériel qui sert à financer une partie du projet du franchisé. Il est généralement assorti d’un contrat d’approvisionnement exclusif entre le fournisseur de boissons (brasseur) et le restaurant franchisé.Sa durée est généralement de 4 ou 5 ans.
LE FINANCEMENT PARTICIPATIF
CrowdfundingLe crowdfunding pour les restaurants permet de collecter des fonds auprès de particuliers (via une plateforme dédiée comme Foodraising.com, Ulule.com et Kisskissbankbank…), en contre-partie de certains avantages (remises commerciales, repas offert, etc…).Les montants sont souvent faibles.
CrowdlendingIci, le fonctionnement ressemble au crowdfunding sauf que les financeurs se réunissent pour prêter de l’argent au franchisé.Les taux d’intérêt sont plus élevés que ceux des banques mais l’argent est disponible plus rapidement, sans garantie bancaire.
CrowdequityLe crowdequity consiste à investir au capital de l’entreprise, et à en devenir actionnaire. C’est un financement participatif par actions. L’investisseur possède un droit de vote, peut recevoir des dividendes et vendre ses parts.
LES INVESTISSEURS PRIVES
Prêt obligataireIl consiste en une dette souscrite par une société afin de se financer auprès d’investisseurs via un contrat obligataire (qui fixe la durée, le taux d’intérêt…)Exemple : le prêt « Monte Ta Franchise » qui permet de renforcer l’apport personnel lié au projet via un prêt obligataire, complémentaire au prêt bancaire et remboursable à l’issue de ce dernier. L’apport personnel minimum demandé est d’environ 10%.
Investisseurs privésEn fonction de votre réseau personnel/professionnel et de votre projet, trouver des investisseurs privés peut être pertinent pour votre financement mais aussi pour bénéficier de conseils.Cela renforce la crédibilité de votre projet.
LES PRINCIPALES AIDES A LA CREATION D’ENTREPRISE
ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise) Il s’agit d’une exonération partielle de charges sociales de 12 mois pour les entrepreneurs débutant leur activité.
ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise)C’est une aide financière dédiée aux demandeurs d’emploi bénéficiant de l’ARE (Aide au retour à l’Emploi) et en phase de création ou de reprise d’une activité indépendante.Cette aide est versée sous forme de capital correspondant à 45% du reliquat des allocations chômage (versée en deux fois, à la création/reprise de l’activité puis 6 mois après)
Le prêt d’honneurC’est une aide financière, sans intérêts et sans garanties, remboursable sur une période de 3 à 5 ans qui a pour vocation de renforcer vos fonds propres.Elle est accordée après validation d’un comité d’agrément.Plus d’informations : www.initiative-france.fr

Exemple de plan de financement d’un franchisé en restauration rapide (montants Hors Taxes) :

Les frais divers peuvent comprendre :

  • Honoraires de conseil (étude de marché, expert-comptable, avocat, frais de rédaction du bail commercial, courtier en financement professionnel, …)
  • Communication de lancement (flyers, publicité locale, etc…)

Point de vigilance : Ne pas négliger le timing du versement de certains frais pouvant nuire à votre trésorerie de démarrage, avant le déblocage du prêt bancaire.

Cela suppose que votre apport personnel doit être disponible rapidement et sur chaque étape du projet.

Exemple de frais à avancer avant financement 

En complément : consultez la Check-list des documents demandés par les partenaires bancaires et constituez un dossier complet et efficace pour économiser du temps et mettre les chances de votre côté.

Des questions subsistent ?
Contactez Loïc Cazalon
franchise@talenz.fr

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les derniers articles